PRESENTATION

Le projet domotique e-maison est né en 1996 un soir de passage à l' heure d' hiver.

La mise à l' heure fastidieuse de tous les appareils électroménagers, des horloges, réveils, téléphones, alarmes, chaudières, ordinateurs et timers-programmateurs de la maison montrait à l' évidence que nous vivions dans un environnement où nous devions servir les machines comme elle le désiraient, qu 'un même ordre devait être donné à chacune d' une autre façon, dans un autre langage et par un autre canal de communication.
C'était devenu évident, il fallait obliger toutes nos machines à utiliser NOTRE horloge, à partager cette information.
La recherche de cette horloge centrale allait vite montrer que la simple synchronisation de nos accessoires de vie était bien trop peu ambitieuse. Il fallait également que cette horloge impose, à toute la maison, à des moments choisis par nous, un fonctionnement harmonieux. Nous commandions notre environnement de façon extrêmement répétitive dans notre vie de tous les jours et nous le faisions manuellement , chaque jour exactement de la même façon .
C'est chaque soir que j' éteignais successivement les mêmes lumières en allant me coucher, et chaque matin que mon épouse allumait la radio en arrivant à la cuisine pour prendre son petit-déjeuner.
Je coupais le chauffage avant d' aller me coucher sans pouvoir le mettre en marche avant de me réveiller.
Mon garage restait ouvert par tout les temps parce que la télécommande était dans la voiture.
Notre machine à laver se mettait en marche aux heures ou l' électricité était le plus cher et le chauffage se mettait à fond quand on aérait la maison.
Nous étions des esclaves.

Le but de l'e-maison à été depuis de faire collaborer ses équipements et de les asservir intelligemment à nos règles de vie.
Malheureusement, si la réalisation technique est toujours possible, elle peut atteindre un coût exorbitant quand des solutions sur-mesure et des équipements de faible diffusion ou de haut de gamme sont nécessaires.
Les maisons d' inventeurs fous ou de stars richissimes asservissent leurs utilisateurs, ou les rançonnent. Les produits dits de domotique sont souvent basés sur des systèmes ou normes propriétaires et imposent même depuis peu d'utiliser son téléphone.

Une ferme du 18e, poutres apparentes, murs à colombage en torchis.
L'e-maison n' est pas une maison Hi-tech.
L'e-maison n' est pas une maison "High-tech", ses éléments sont toujours des équipements "grand public" dont il convient simplement d' exploiter au mieux les possibilités de communication. Le coût de chaque solution à toujours été analysé et considéré comme raisonnable.

Le plus passionnant fût, et reste, sans aucun doute, la définition des règles de fonctionnement, l' identification de nos comportement inutiles et répétitifs, et de nos comportements d'addiction au confort moderne.


Ces règles de fonctionnement on en fait peu évolué avec les années, mais les équipements se sont beaucoup améliorés, surtout dans leur communication, ce qui simplifie de plus en plus la configuration matérielle et dispense souvent maintenant du câblage et de la programmation compliquée.